INRIX publie son rapport sur l’état de la circulation dans les principales villes européennes

Le trafic routier recule dans le monde entier : le relevé statistique d’INRIX souligne les difficultés des économies européennes

Paris, le 21 juin 2012 – INRIX®, fournisseur international leader d’informations trafic et d’aide à la conduite, vient de publier son relevé statistique du trafic routier. Celui-ci montre un recul de 15 % de l’engorgement du trafic, dans le monde entier en 2011 – 3% en Belgique.

« Ainsi va le trafic, ainsi va l’économie. L’engorgement du trafic routier est un indicateur économique excellent qui nous montre si les gens vont au travail, si les entreprises livrent des produits, et si les consommateurs dépensent », explique Jim Bak, Directeur Communication et Marketing chez INRIX. « Alors que l’Union Européenne apporte son soutien financier à l’Espagne, notre étude confirme non seulement l’étendue de la crise de la dette souveraine de ces pays, mais indique lesquels pourraient suivre. »

Parmi les 13 nations européennes étudiées, les plus touchées par la crise sont également celles où l’engorgement de la circulation a le plus reculé. C’est au Portugal (-44 %), en Irlande (-25 %), en Espagne (-15 %) et en Italie (-18 %) que le recul a été le plus prononcé l’an passé. Mais les difficultés que traverse la zone Euro ont également alimenté la réduction de l’engorgement de la circulation dans des économies considérées comme les plus fortes d’Europe : Allemagne (-8 %), Pays-Bas (-7 %) et Belgique (-3 %). L’encombrement du trafic routier est en revanche resté stable en France, entre 2010 et 2011 (à peine +1 %).

Selon l’indice INRIX1, les dix pays européens les plus concernés par l’engorgement du trafic automobile en 2011 étaient :

1. Belgique : les conducteurs perdent 55 h dans la circulation2, 2 h de moins qu’en 2010 (Index INRIX – 22)

2. Pays-Bas : les conducteurs perdent 50 h dans la circulation2, 4 h de moins qu’en 2010 (Index INRIX – 18)

3. Italie : les conducteurs perdent 29 h dans la circulation2, 6 h de moins qu’en 2010 (Index INRIX – 17)

4. Royaume-Uni : les conducteurs perdent 32 h dans la circulation2, 4 h de moins qu’en 2010 (Index INRIX – 17)

5. Espagne : les conducteurs perdent 34 h dans la circulation2, 6 h de moins qu’en 2010 (Index INRIX – 17)

6. France : les conducteurs perdent 36 h dans la circulation2, autant qu’en 2010 (Index INRIX – 16)

7. Allemagne : les conducteurs perdent 36 h dans la circulation2, 3 h de moins qu’en 2010 (Index INRIX – 13)

8. Autriche : les conducteurs perdent 27 h dans la circulation2, 2 h de moins qu’en 2010 (Index INRIX – 12)

9. Portugal : les conducteurs perdent 23 h dans la circulation2, 22 h de moins qu’en 2010 (Index INRIX – 11)

10. Suisse : les conducteurs perdent 33 h dans la circulation2, 2 h de moins qu’en 2010 (Index INRIX – 11)

Le Luxembourg, la Hongrie et l’Irlande ferment la marche, dans cet ordre.

En analysant le trafic sur les principales autoroutes en Europe, le relevé statistique fournit une image complète des problèmes inextricables d’encombrement du trafic urbain. Selon l’étude, les 25 villes les plus congestionnées en Europe3 sont :

1. Milan, Italie

2. Bruxelles, Belgique

3. Anvers, Belgique

4. Paris, France

5. Manchester, Royaume-Uni

6. Rotterdam, Pays-Bas

7. Rome, Italie

8. Londres, Royaume-Uni

9. Utrecht, Pays-Bas

10. Florence, Italie

11. Liverpool, Royaume-Uni

12. Barcelone, Espagne

13. Madrid, Espagne

14. Gand, Belgique

15. Amsterdam, Pays-Bas

16. Belfast, Royaume-Uni

17. Stuttgart, Allemagne

18. Cologne, Allemagne

19. Lyon, France

20. Bordeaux, France

21. Hambourg, Allemagne

22. Newcastle, Royaume-Uni

23. Nottingham, Royaume-Uni

24. Séville, Espagne

25. Gravenhage, Pays-Bas

Profils et tendances du trafic en Belgique

Le relevé statistique d’INRIX analyse en détail les problèmes de circulation à l’échelle de la Belgique, en particulier le temps total passé dans la circulation, le pire jour de la semaine pour se déplacer, et les vitesses moyennes – parmi d’autres détails – pour les 6 villes les plus peuplées de Belgique..

Les automobilistes belges ont passé plus de temps dans la circulation que leurs homologues dans les autres pays. Bruxelles et Anvers sont les villes les plus touchées par les embouteillages avec une moyenne de 72 h perdues par an dans les embouteillages. Le relevé statistique indique que le pire moment pour se trouver sur la route en Belgique est la tranche 16h – 17h du vendredi à Anvers. Sur cette période, parcourir un trajet prend en moyenne 40 % plus longtemps que lorsque la circulation est fluide. En moyenne, la Belgique a eu un Index INRIX1 de 21 : cela signifie qu’un trajet moyen sur les principaux axes routiers du pays est parcouru en moyenne en 21 % plus longtemps aux heures de pointe que lorsque la circulation est fluide.

L’analyse du trafic sur les principaux axes routiers des 5 principales zones métropolitaines du pays3 fournit une photographie complète des problèmes de circulation urbaine. Selon l’index INRIX1, les 5 villes les plus congestionnées de Belgique2 sont réparties dans toutes les régions :

1. Bruxelles : les conducteurs perdent 72 h par an dans la circulation2, pire plage horaire = vendredi de 16h à 17h

2. Anvers : les conducteurs perdent 71 h par an dans la circulation2, pire plage horaire = vendredi de 16h à 17h

3. Gand : les conducteurs perdent 52 h par an dans la circulation2, pire plage horaire = vendredi de 16h à 17h

4. Charleroi : les conducteurs perdent 40 h par an dans la circulation2, pire plage horaire = vendredi de 16h à 17h

5. Liège : les conducteurs perdent 39 h par an dans la circulation2, pire plage horaire = vendredi de 15h à 16h

C’est à Anvers que les automobilistes ont observé le plus important recul du trafic routier, perdant 3 h de moins dans la circulation en 2011 qu’en 2010. Ils sont suivis par ceux de Bruxelles (2 h de moins).

Les profils spécifiques traçant le tableau de l’encombrement du trafic en Belgique indiquent :

• Pire jour de circulation : vendredi

• Pire matinée de la semaine : mardi

• Pire plage horaire de circulation : vendredi de 16 h à 17 h

• Pire après-midi de circulation : vendredi

• Meilleur jour de circulation : lundi

• Meilleur matin de la semaine : vendredi

• Meilleure plage horaire de circulation : lundi de 19 h à 20 h

• Meilleur après-midi de la semaine : lundi

Le « Big Data » à l’œuvre

Le relevé statistique du trafic d’INRIX est basé sur l’analyse de milliards de points de données bruts issus de la base de données de circulation historiques d’INRIX alimentée par environ 100 millions de véhicules parcourant les routes d’Europe chaque jour – dont des taxis, des navettes d’aéroport, des fourgons de livraison, des camions de transport de marchandises ainsi que des véhicules personnels et des terminaux mobiles. Chaque rapport remonté par ces véhicules et terminaux mobiles équipés de GPS comprend la vitesse, la localisation et la direction d’un véhicule donné à une date et une heure précises. Pour créer son relevé statistique, INRIX a analysé des informations couvrant plus d’un million de kilomètres d’axes routiers principaux et secondaires en Europe, par heure de la journée, pour générer les analyses de trafic les plus complètes et les plus précises à ce jour.

Ces données utilisées pour générer le relevé statistique alimentent également INRIX Traffic, une application gratuite qui aide les conducteurs à éviter des ralentissements frustrants dans la circulation. Cette application aide les conducteurs à n’être jamais en retard en profitant d’informations issues du réseau d’observation et d’analyse du trafic le plus étendu au monde pour trouver les trajets les plus rapides de leur domicile à leur lieu de travail, pour obtenir des recommandations quant à l’heure de départ, des prévisions de trafic, et alertes personnalisées portant sur leur trajet. Les principales informations du nouveau relevé statistique d’INRIX sont également mentionnées dans l’application. Pour plus d’information sur INRIX Traffic, consultez le site Web http://inrixtraffic.com.

###

À propos du relevé statistique du trafic d’INRIX

Le relevé statistique du trafic d’INRIX mesure de manière exclusive le problème de l’encombrement du trafic dans le pays en dépassant les limites classiques des capteurs routiers et des techniques d’échantillonnage statistique en analysant les données remontées en temps réel par des véhicules parcourant effectivement les principaux axes routiers de Belgique. Des détails complémentaires sur la congestion du trafic en Belgique et sur sa comparaison avec la situation d’autres pays, ainsi qu’une synthèse générale des résultats de l’étude, sont disponibles à l’adresse scorecard.inrix.com. L’intégralité des données utilisées pour la production du relevé statistique d’INRIX est accessible sous licence pour analyse et étude complémentaires par les organismes publics et les entreprises.

A propos d'INRIX

INRIX® est la plateforme d’info-trafic la plus large au monde, fournissant des données et analyses intelligentes destinées à résoudre les enjeux globaux liés aux transports. Les services INRIX collectent et tirent parti d'informations de près de 100 millions de smartphones et véhicules embarquant un GPS. Les services INRIX présentant les conditions de circulation reposent sur des techniques d'analyses statistiques élaborées, conçues à l'origine par les laboratoires de Microsoft. INRIX offre un service d'info-trafic autoroutier en temps réel de grande précision, avec prévisions et historique dans 30 pays du monde.

Avec plus de 200 clients et partenaires, parmi lesquels Audi , ADAC, ANWB, la BBC, Ford Motor Company, I-95 Coalition, MapQuest, Microsoft, NAVIGON, Nissan, O2, Tele Atlas, Telmap, Toyota et Vodafone, les services d'info-trafic en temps réel d'INRIX et les prévisions de circulation aident les conducteurs à gagner du temps, et à économiser de l’argent et du carburant au quotidien.

Pour faire l'expérience de cette technologie d'info-trafic révolutionnaire, formant la base de la prochaine génération de services de navigation et géolocalisation, allez sur le site www.inrix.com.

###

Notes:

1. Index INRIX (II): la méthodologie utilisée pour mesurer la congestion globale du trafic et pour établir l’index INRIX des zones urbaines pour chacune des 40 périodes de pointe de circulation hebdomadaires permet de calculer des indicateurs de congestion routière par heure, par matin, par soirée, par jour, et en moyenne.

L’Index INRIX est un indicateur de la congestion et de l’activité économique d’une région ou d’une zone métropolitaine basé sur des données collectées à partir de près de 100 millions de terminaux remontant des données à INRIX en temps réel et générant des milliards de relevés individuels par mois, en Europe et en Amérique du Nord. L’Index INRIX est nul pour les routes sans congestion. Chaque point d’index additionnel représente une croissance d’un point de pourcentage du temps moyen de parcours d’un trajet par rapport à une circulation fluide, aux heures de pointe. Un Index INRIX de 30, par exemple, indique qu’un trajet parcouru en 20 minutes avec un trafic fluide prendra 26 minutes en heure de pointe – soit une augmentation de 30 % ou de 6 minutes. Un index INRIX est calculé pour chaque segment routier et pour chaque heure de la semaine suivant la formule Index INRIX = vitesse horaire moyenne ÷ vitesse en circulation fluide – 1. Les segments routiers sont consolidés à l’échelle des zones métropolitaines et des pays pour calculer un Index INRIX pour chaque niveau d’analyse.

2. Basé sur une comparaison avec des temps de trajet réels en circulation fluide, en minutes, dans chaque sens, durant les heures de pointe.

3. Pour définir les zones métropolitaines, le relevé statistique s’appuie sur la définition de “Zone Urbaine Étendue” créée et entretenue par Eurostat, le bureau de la statistique officielle de l’Union Européenne. Une zone urbaine étendue est une approximation de la zone urbaine fonctionnelle s’étendant au-delà de la ville en elle-même.

http://epp.eurostat.ec.europa.eu/statistics_explained/index.php/European_cities:_spatial_dimension

Pour tout renseignement complémentaire sur INRIX, veuillez contacter Hotwire PR:

About INRIX

INRIX® is one of the fastest growing big data technology companies in the world. The company leverages big data analytics to reduce the individual, economic and environmental toll of traffic congestion. Through cutting-edge data intelligence and predictive traffic technologies, INRIX helps leading automakers, fleets, governments and news organizations make it easier for drivers to navigate their world. Our vision is simple – to solve traffic, empower drivers, inform planning and enhance commerce.

Whether through an in-car or smartphone navigation application, a local newscast or our INRIX® Traffic app, our up-to-the-minute traffic information and other driver services reach more than 150 million drivers to help them save time, fuel and frustration. INRIX delivers traffic and driving-related insight, as well as sophisticated analytical tools and services across six industries covering nearly 4 million miles of road in 40 countries. For more information visit us at www.INRIX.com.

Media Contact
Jim Bak
425-284-3825
jimb@inrix.com